Asfeld, Quatre-vingts grenades retrouvées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Asfeld, Quatre-vingts grenades retrouvées

Message  David.H le Mer 10 Aoû 2011 - 8:26

http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/quatre-vingts-grenades-retrouvees
Quatre-vingts grenades retrouvées

ASFELD (Ardennes) Intervention des démineurs, hier matin, à Asfeld. Environ 80 grenades datant de 14-18 ont été retrouvées en contrebas d'un chemin, à la sortie du village.

DÉCOUVERTE explosive, hier matin à Asfeld. Alors qu'il se promenait sur un chemin à la sortie du village, non loin de la chapelle, un habitant est tombé sur un nid de grenades.
Loin de la munition isolée, la bagatelle de « 80 grenades ont été retrouvées en contrebas du chemin, sur une portion d'à peine 10 mètres », indique Éric Dubant, chef d'équipe au centre de déminage de Châlons, alerté par la gendarmerie, tandis que de son côté, la mairie prévenait la préfecture.

« Avec le temps, elles ont dû rouler en bas du fossé et ont été mises au jour par la pluie. Les gens pouvaient difficilement ne pas marcher dessus, ça jonchait le sol ».
Équipé d'un détecteur, le binôme de démineurs a recherché la présence de munitions sur une cinquantaine de mètres au creux du fossé, de 11 heures à 12 h 30. « Comme elles sont de couleur rouille, elles ne sont pas toujours évidentes à voir et on voulait être sûr d'en repérer un maximum », ajoute le chef d'équipe. « Mais il est possible que les gens en retrouvent, et alors on reviendra ».
Datant de la première guerre mondiale, les munitions récoltées sont des « grenades défensives à main françaises, la Citron Foug ». Quant au danger qu'elles représentaient, « elles étaient presque toutes vides, sauf deux trois dans lesquelles il restait un peu d'explosif », précisent les professionnels.



Le scénario des anciens
« À partir du moment où les munitions sont remplies elles présentent toujours un risque. On a tout récupéré tel quel et on le rapporte au dépôt, où ce sera détruit début septembre. »
Quand aux circonstances qui ont conduit cette cargaison explosive au milieu du fossé, les hypothèses sont multiples. « On se trouve à côté d'une ancienne voie ferrée construite par les Russes et les munitions ont peut-être été déposées là à la fin de la guerre », développe Éric Dubant. « Ou alors, de ce que disent les anciens, il y a certaines grenades que les Français n'appréciaient pas trop, parce qu'elles étaient aussi dangereuses pour eux que pour l'ennemi et ils s'en débarrassaient rapidement en bordure de zone peu fréquentée ».
Une autre possibilité entrevue serait qu'un paysan soit tombé dessus en labourant son champ et les ait laissées de côté.
« Maintenant quand les gens tombent sur des munitions, ils s'inquiètent. Ce n'est pas évident quand on n'a pas l'habitude de juger si c'est dangereux ou pas », note le démineur. « Mais les anciens étaient habitués, ils ont vécu avec ça et en voyaient tous les jours. »
Une dernière option qui paraît ainsi aujourd'hui aussi étonnante que détonante…

Audrey BENZAKEN

_________________
A+
David.H
Forums: http://labaionnette.superforum.fr
avatar
David.H
Vieux briscard
Vieux briscard

Messages : 258
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum