Obus tombé du colis : le centre de tri de Sarrebourg évacué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Obus tombé du colis : le centre de tri de Sarrebourg évacué

Message  David.H le Jeu 17 Fév 2011 - 20:17

Bonjour, Smile

Petite frayeur Mardi dernier au centre de tri de Sarrebourg, en Moselle.

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/article/4630090/Obus-tombe-du-colis-le-centre-de-tri-de-Sarrebourg-evacue.html
Obus tombé du colis : le centre de tri de Sarrebourg évacué

Quatre-vingts agents du centre de tri postal de Sarrebourg ont été évacués, hier, après la découverte d’un obus datant de 1917. Le temps d’écarter les risques d’explosion.

Les agents du centre de tri postal de Sarrebourg, présents lors de la découverte d’un obus datant de la Première Guerre mondiale parmi les colis charriés dans leurs locaux, ont su garder leur calme. Tous ont scrupuleusement suivi les consignes d’évacuation applicables en cas d’urgence sans céder à la panique, sachant pourtant bien qu’il ne s’agissait cette fois pas d’un exercice.

Vers 7 h 30 hier, lors du triage des lettres et paquets, un carton a cédé sous le poids de son contenant. Lorsque les facteurs ont vu la munition vieille de près d’un siècle s’échapper de son emballage, la surprise a été de taille. L’agent a aussitôt alerté son cadre supérieur. Ce dernier a alerté la police de Sarrebourg et donné l’ordre à ses employés de s’écarter du danger.

Poursuites judiciaires

Les deux officiers dépêchés sur place ont laissé les quatre-vingts agents en service aller prendre un café aux frais de la direction, le temps pour eux d’effectuer les premières constatations.

Mesure de précaution prise, comme l’explique le capitaine Godart, du commissariat de Sarrebourg, parce que « le bouchon déclencheur d’une ogive rouillée, vidée de sa poudre et de sa charge explosive, reste actif et oblige à classer l’obus dans la catégorie des munitions de première catégorie ». Après s’être assurés de l’absence de risque d’explosion, les officiers se sont saisis de la bombe pour la confier aux démineurs. Charge à eux de la neutraliser.

Les postiers se sont efforcés de rattraper le retard pris dans la distribution du courrier, les policiers de Sarrebourg d’entendre le destinataire du colis et leurs homologues du Pas-de-Calais de convoquer l’envoyeur.

La détention de ce type de munitions étant interdite par la loi, ces derniers s’exposent à des poursuites judiciaires.

Cl. F.

Publié le 16/02/2011

_________________
A+
David.H
Forums: http://labaionnette.superforum.fr
avatar
David.H
Vieux briscard
Vieux briscard

Messages : 258
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum